Des enfants interviewés en Égypte justifient le harcèlement des femmes dans la rue qui ne se vêtissent pas conformément à la charia islamique:
«Le harcèlement sexuel dans la rue est généralement la faute de la femme car elles sortent parfois avec des vêtements ajustés qui révèlent leurs formes.
– Je vais vous dire, si une fille porte le niqab, je ne peux pas la harceler.
– Les filles qui portent le hijab et prient tous les jours peuvent marcher en sécurité dans la rue sans être harcelées. Je vous le dis, elles veulent être harcelées. Elles portent des vêtements ajustés pour que les hommes les harcèlent.
– Les filles sont aussi responsables parce que les vêtements qu’elles portent obligent les gens dans la rue à les harceler.
– Les filles qui portent des shorts ou autres se font harceler mais pas celles qui portent un hijab adéquat. Il y a des filles qui portent des vêtements ajustés qui se font harceler.
– Les filles respectables qui portent le hijab et des vêtements respectables ne sont pas harcelées. Selon l’islam, elles ne doivent pas révéler leurs courbes. Elles doivent cacher toutes les courbes de leur corps.
– Il y a des filles qui obligent vraiment les hommes à les harceler sur la rue. Elles marchent d’une manière séduisante qui attire les hommes et les soumet à la tentation de les harceler.
– Les gars doivent détourner le regard et les filles doivent s’habiller adéquatement.
– Certaines filles rient de manière inappropriée et bruyamment et marchent de façon séduisante.
– Les vêtements ajustés sont haram (illicites). Les filles qui les portent vont en Enfer.
– Mais vous couvrez votre tête et vous êtes quand même harcelée. Ce n’est donc pas relié à ce que vous portez sinon vous ne seriez pas harcelée.
– Les vêtements ajustés sont haram et Allah nous enverra en Enfer.»

 

Publicités