Étiquettes

, , , ,

Pierres lancées sur les voitures, palissades et boîte aux lettres arrachées, grenades lacrymogènes jonchant le sol (plus de 350 grenades ont été utilisées)… Les stigmates de la nuit sont toujours visibles ce mardi matin. La riveraine interrogée, qui est locataire dans le lotissement depuis un mois, a décidé d’aller dormir chez sa mère avec ses …

Source : Une riveraine de Calais, menacée par des migrants : «Pour moi la guerre civile a déjà démarré» – Fdesouche

Publicités