Mots-clefs

, ,

Selon le bourgmestre d’Anvers, la Grèce n’accueille personne, mais envoie tous les demandeurs d’asile vers le nord-ouest de l’Europe, où la sécurité sociale s’avère plus généreuse.

Source : Pour De Wever, c’est soit des « frontières ouvertes », soit une « sécurité sociale ouverte » – DH.be

Publicités