Mots-clefs

« Règle N°1 : La vie est injuste. Faites-vous une raison. Un adolescent emploie l’expression « C’est injuste » en moyenne 8,6 fois par jour. Vous avez hérité de cette habitude de vos parents, qui ont répété cette expression si souvent que vous avez fini par penser qu’ils devaient être la génération la plus idéaliste de tous les temps. Lorsque vos parents ont commencé à entendre leurs enfants le dire à leur tour, ils ont pris conscience de la Règle N°1.

Règle N°2 : Le monde ne se soucie pas autant que l’école de votre amour propre. Il s’attendra à ce que vous accomplissiez quelque chose avant de vous permettre de vous sentir bien. Cela pourra vous faire un choc. Habituellement, lorsque leur égo sur-dimensionné rencontre la réalité, les jeunes se plaignent que c’est injuste. (Voir Règle N°1.)

Règle N°3 : Désolé, vous ne gagnerez pas $40,000 par an en sortant du lycée. Vous ne serez pas Vice-Président et n’aurez pas, non plus, de téléphone dans votre voiture de fonction. Vous devrez peut-être même porter un uniforme, dont la marque ne sera pas GAP.

Règle N°4 : Si vous pensez que vos professeurs sont durs avec vous, attendez d’avoir un patron. N’ayant pas le statut de titulaire, il se pourrait qu’il soit un peu plus crispé. Lorsque vous échouerez, il ne vous demandera pas comment cela vous affecte.

Règle N°5 : Faire cuire des hamburgers n’est pas une humiliation. Vos grands-parents avaient d’ailleurs un autre mot pour désigner cette activité : ils appelaient cela une opportunité. Ils ne se sentaient pas non plus humiliés à l’idée de gagner le SMIC. Ils se seraient sentis humiliés de rester assis tout le week-end à parler de Kurt Cobain.

Règle N°6 : Ce n’est pas de la faute de vos parents. Si vous échouez, vous en êtes responsables. C’est la contrepartie de « C’est ma vie », « Vous n’êtes pas mes supérieurs » et de toute autre affirmation de votre génération. Lorsque vous aurez dix-huit ans, ce sera à vous de vous prendre en charge. Ne vous en plaignez pas, vous passeriez pour un baby-boomer.

Règle N°7 : Avant que vous ne naissiez, vos parents n’étaient pas aussi ennuyeux qu’ils le sont aujourd’hui. Ils sont devenus comme cela à force de payer vos factures, de ranger votre chambre et de vous entendre dire à quel point vous êtes cool. Au fait, avant que vous ne sauviez la forêt tropicale de tous les déchets de la génération de vos parents, commencez donc pas ranger le placard de votre chambre.

Règle N°8 : L’école ne fonctionne peut-être plus suivant une logique « Gagnant-Perdant ». La vraie vie, si. Dans certaines écoles, on vous donne autant de chances que nécessaire pour trouver la bonne réponse. Les notes éliminatoires ont été abolies et il n’y a plus de « Premier de la classe », afin d’éviter de heurter la sensibilité de qui que ce soit. On donne autant d’importance aux efforts fournis, qu’aux résultats obtenus. Tout cela, évidemment, n’a aucune ressemblance avec la vraie vie. (Voir Règle N°1, Règle N°2 et Règle N°4.)

Règle N°9 : La vie n’est pas divisée en semestres, et l’été n’est pas une période de congés. Pâques non plus. On attend de vous que vous soyez présents chaque jour. Pendant huit heures. Et vous n’avez pas l’opportunité de recharger vos batteries toutes les dix semaines. Cela ne s’arrête simplement jamais. Pendant que nous y sommes, très peu d’emplois sont destinés à vous aider à vous exprimer ou à vous « trouver ». Plus rares encore sont ceux destinés à vous aider à vous épanouir. (Voir Règle N°1 et Règle N°2.)

Règle N°10 : La télévision n’est pas la vraie vie. Votre vie n’est pas une sitcom. Vos problèmes ne seront pas tous résolus en moins de trente minutes, pages de publicité comprises. En fait, dans la vraie vie, les gens quittent le café et vont travailler. Vos amis ne seront pas aussi joyeux et influençables que Jennifer Aniston.

Règle N°11 : Soyez sympa avec les nerds. Vous pourriez finir par travailler pour l’un d’eux. Nous pourrions tous finir par travailler pour l’un d’eux.

Règle N°12 : Fumer ne vous rend pas « cool ». Cela vous rend stupide. La prochaine fois que vous vous promenez, regardez un enfant de onze ans avec un mégot dans la bouche. C’est ce à quoi vous ressemblez aux yeux de toute personne de plus de vingt ans. Idem pour le fait « d’exprimer votre personnalité » avec des cheveux violets ou un piercing.

Règle N°13 : Vous n’êtes pas immortel. (Voir Règle N°12.) Si vous avez l’impression que vivre intensément, mourir jeune et partir en laissant derrière vous un joli cadavre est romantique, de toute évidence vous n’avez pas eu l’occasion de voir le corps de l’un de vos camarades « à température ambiante » récemment.

Règle N°14 : Appréciez votre situation tant que vous le pouvez. Il est certain que vos parents sont un fardeau, que l’école est un calvaire et que la vie est déprimante. Mais un jour, vous réaliserez à quel point il est merveilleux d’être jeune. Peut-être pouvez-vous commencer à le faire dès maintenant. Je vous le recommande. »

Voilà une excellente leçon.

Cette leçon n’est pas excellente parce qu’elle nous vient de Bill Gates.

En fait, elle ne nous vient pas de Bill Gates. Comme nous l’explique Snopes.com, le célèbre fondateur de Microsoft n’a jamais tenu un tel discours. Mais celui-ci semble lui avoir été attribué, à maintes reprises, en raison de la Règle N°11.

Nous devons ce texte à Charles J. Sykes, auteur de Dumbing Down Our Kids et de 50 Rules Kids Won’t Learn in School.

Publicités